NyinParis. Contact : nyinparis09@gmail.com . Fourni par Blogger.

Featured Slider

Amis carnivores, je vous emmène aujourd’hui dans un smokehouse typiquement texan. Humm, on sent déjà au loin la bonne odeur de viande fumée.


C'est à New York que les fondateurs, Jean Ganizate et Antoine Martinez, ont découvert le barbecue texan et son concept de viande lentement fumée. Après un roadtrip culinaire d’un mois au Texas à la recherche des meilleurs barbecues, ils reviennent en France avec le pitmaster* Jeffrey Howard (chef spécialisé dans la préparation et la cuisson de viandes au barbecue). De là est né Melt, qui signifie « fondre » en anglais.


Ici, les viandes sont fumées toute la nuit au bois de hêtre et à basse température de 100°C dans un smoker énorme venu tout droit du Missouri. En effet, la cuisson est parfois bien longue, 4 heures pour un poulet et jusqu’à 15 heures pour le brisket, pièce culte de la maison.


Dès l’entrée, on peut admirer la belle découpe de la viande dans la cuisine ouverte, tout en passant commande au comptoir. Seconde option : pour ceux qui mangent sur place, une formule à 24€/personne permet de partager à 3 ou 4 un plateau avec 5 pièces de viande et des accompagnements. Au menu : brisket parfaitement fondant (poitrine de bœuf Black Angus), smoked chicken (demi-poulet), spare ribs (travers de cochon) et pulled pork (épaule de cochon effiloché). Impossible de tout finir... (pensez au doggy bag*).


Côté accompagnements, on a eu droit à du coleslaw, à des beignets de légumes au parmesan, à du maïs rôti bien parfumé au paprika et coriandre et à des pickles. La carte change d'ailleurs régulièrement pour éviter de s'en lasser.


Tout est délicieux, généreux en assaisonnement et avec une cuisson parfaite. Le brisket est assez extraordinaire, fumé 15 heures d’affilée, sa petite croûte noire tout à fait comestible donne un goût inimitable à la viande en plus de son fondant. J'en profite pour vous dire que tout est fait maison et que les viandes sont élevées naturellement et sans hormones.


Côté boisson, la maison propose une sélection de bières originales, jus artisanaux, bloody mary maison... et du Pickles Back, un shooter typiquement newyorkais à base de whisky et de jus de pickles.


Tout ça à partager dans un cadre chaleureux entre bois et brique, alors plus besoin d'aller à Dallas pour savourer un vrai barbecue ;)


Melt

74 rue de la Folie-Méricourt
75011 Paris
Métro : Oberkampf
Tel : 09 81 36 42 76
Du lundi au samedi de 12h à 15h, de 19h30 à 23h30,
le dimanche de 12h à 17h

Melt, slow smoked barbecue

Il y a encore une semaine, je vous parlais de mon court séjour à Koh Samui, magnifique île de la Thaïlande (à découvrir ici)... Il faut dire qu’en écrivant cet article, ça m’a donné bien envie de manger thaï… Voilà entres autres comment j’ai atterri au Street Bangkok, qui vient d’ouvrir son second restaurant dans le quartier éclectique de Bastille.


« A Bangkok, on mange de la viande pour la force, des épices pour l’énergie, des légumes pour l’équilibre, des céréales pour l’endurance. Dans Street, il y a un peu de tout ça… »


J’ai été rapidement séduite par le concept de street food asiatique repensé par l’enseigne. Le cadre dépaysant de Street m’évoque celui d’un food court ou encore d’un de ces night markets d'Asie. Ici, on commande au comptoir, on paie puis on s’installe tranquillement en attendant son plat.



Street propose des plats typiquement thaïlandais avec un indice « piment », qu’on accompagne systématiquement de riz dans des formules à partir de 10€. Par contre, pas de Pad Thaï* à la carte, à mon grand regret, car c’est pour moi un incontournable de la street food thaï. Ce sera donc Curry du Jour pour ma part et Poulet Grill pour ma convive. En attendant, j’opte pour un cocktail original à base de rhum blanc, curcuma, curry massala et ananas.

Curry du Jour 12€ + Cocktail 8€

Poulet Grill - 12€
Mon curry bien relevé arrive dans sa barquette avec des courgettes croquantes et du poulet ultra-tendre. Les saveurs me transportent littéralement dans mon dernier voyage en Thaïlande tant l’odeur et le goût restent fidèles au pays du sourire. Toutefois, pour les palais sensibles, ne faites pas la même erreur que moi en mélangeant la sauce directement avec le riz sans l’avoir goûté… (pas de panique, il sera quand même possible de redemander du riz si besoin). Le Poulet Grill sera également une belle découverte avec du poulet servi en brochette, préalablement mariné dans du lait de coco, curcuma et tamarin et nappé d’une délicieuse sauce satay* aux cacahuètes grillées. A la tête de ce cocktail culinaire, on appelle les chefs Ja Euarchukiati (Mandarin Oriental) et Taku Sekine (Dersou) qui relève le défi avec brio. J’émettrais néanmoins un bémol sur le riz qui pourrait, selon moi, être de meilleur qualité. Enfin, on note un service sympa et décontracté avec un rapport qualité/prix très correct. Bref, à tester si vous n'avez pas peur de sentir le graillon en sortant...


Psst… une boisson est offerte tous les mois du mardi au vendredi de 12h à 15h.



Street Bastille
13 Rue de la Roquette
75011 Paris
Métro : Bastille
Tel : 09 83 73 00 83
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 23h30


Street Canal 
3 Rue Eugène Varlin
75010 Paris
Métro : Gare de l'Est
Tel : 01 42 05 22 51
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 23h

Street Bangkok, la Thaïlande à portée de main

Vous souvenez-vous ? L’été dernier, j’avais profité de mes vacances pour organiser un roadtrip en Asie (Thaïlande, Taiwan, Hong Kong). Après 2 jours sur l’Île de la Tortue, mon aventure s’est poursuivi à Koh Samui… Je vous dis tout dans cet article ;).


Troisième plus grande île de la Thaïlande, Samui attire de nombreux touristes avec ses magnifiques plages au sable fin et ses eaux turquoises. Que ce soit pour se prélasser sur la plage, pratiquer des activités maritimes ou encore découvrir la culture bouddhiste, il n’y a pas de quoi s’ennuyer.


> Day 1 : A la découverte de la culture bouddhiste

Après 2 heures de trajet dans le catamaran de Lomprayah, nous arrivons à Samui vers 11h20. Pour info, le billet coûte environ 600 baths. Direction ensuite Faungfu Villa Chaweng pour notre check-in. Notre hôtel était un peu loin des points d'intérêts mais l'hôte s'est montré fort sympathique, nous proposant des roads en taxi pour 150 baths.


--------------------

Comment se déplacer à Samui ? 

Il est un peu galère de se déplacer à Samui lorsqu’on ne sait pas faire de scooter. On a essayé, on a abandonné…. Si vous êtes dans le même cas, ne tentez pas non plus le vélo, c’est cher et peu pratique pour les longues routes de Samui. La solution restante : les taxis vans collectifs (songthaew), à privilégier aux taxis qui sont plus chers (en plus, vous profiterez du vent et des beaux paysages). Nous avons réussi à négocier 150 thb pour 3 pour les courtes distances et entre 200-300 thb pour les longues distances. À noter que les locaux ne paient que 50 thb par trajet, ça marche comme un bus avec un bouton stop.

--------------------


1 - Big Buddha (Wat Phra Yai Ko Fan)


Premier stop touristique de la journée : Big Buddha, temple incontournable de Samui. L’entrée y est libre, un grand escalier mène à la statue assise du Grand Bouddha de 12 mètres de haut. Comme dans tous les temples thaïlandais, il est exigé une tenue vestimentaire correcte pour y accéder (des écharpes sont à disposition pour se couvrir). Aux alentours, on y trouve également de petites échoppes d’artisanat local et de restaurants (attention aux attrape-touristes). Entres autres, de délicieux smoothies à 60 baths !


Attention, il y a beaucoup de chiens errants dans les parages, évitez de vous en approcher de trop près.


2 - Wat Plai Laem (entrée libre, 7j/7 de 7h à 17h)


A 15 minutes à pied du Big Buddha se trouve le complexe Wat Plai Leam, un ensemble de temple avec la grande statue blanche de Guanyin, un ubosot (hall d’ordination) et le Fat Laughing Chinese Buddha. C'est sûrement l'une des choses les plus impressionnantes de Samui, avec ses imposantes statues ornées d'or et ses allées réfléchissantes. Guanyin est l’abréviation de Guanshiyin signifiant « celle qui écoute les pleurs du monde ». Déesse de la Miséricorde, ses 18 bras représentent sa capacité à fournir de l’aide à tous ceux qui sont dans le besoin. Elle est également considérée comme une déesse de la fertilité que l'on vient prier pour avoir des enfants. Pour le Buddha rieur, on le retrouve dans de nombreuses maisons et restaurants asiatiques, symbolisant la prospérité, la chance et la richesse.


3 - Promenade sur Chaweng


Nous terminons la journée sur Chaweng pour faire un peu de shopping et acheter quelques cadeaux souvenirs (un conseil, toujours négocier les prix !). Pour le dîner, nous nous sommes posés au Big Horn Restaurant que je vous recommande fortement. On y sert de la bonne cuisine thaï et des fruits de mer à prix raisonnable. Pour s’initier à la cuisine thaï, commencez par une salade de papaye en entrée, un pad thaï*, un tom yam kung* (soupe pimentée aux crevettes et à la citronnelle) ou encore un tom kha kaï* (soupe de poulet au lait de coco et à la citronnelle).


Big Horn
160/24 Moo 2 Chaweng, Bophut 
Koh Samui 84320

Au dessert, on se dirige vers un marchand de glace roulé à la minute. On choisit sa base (lait, yaourt ou chocolat) que l’on vient agrémenter de fruits frais. Après quelques prouesses techniques, de jolis rouleaux de glace se forment sous nos yeux. On a d’ailleurs un adepte qui s’est inspiré du concept pour créer Ice Roll à Paris (plus d’infos ici).


Au passage, nous achetons quelques mangoustans* pour le retour. A noter : certains hôtels interdisent les durians et mangoustans dans l’enceinte de l’établissement. On comprend aisément que l’odeur du durian peut déranger mais le mangoustan... pourquoi ?


> Day 2 : Plages aux sables fins et snorkelling

1 - Lad Koh View Point

Pour cette deuxième journée, nous démarrons notre programme avec la vue panoramique de Lad Koh, particulièrement conseillé au lever du soleil.


2 - Hin Ta - Hin Yai Rocks (Grand Father & Grand Mother Rocks)


Situé au sud de Lamai Beach, nous nous dirigeons vers Hin Ta et Hin Yai Rocks. Voilà un site un peu particulier, qui attire de nombreux touristes dû à deux formations rocheuses semblables à des parties génitales humaines. Une légende raconte que les corps d'un vieux couple se seraient échoués dans la baie suite au naufrage de leur bateau créant ainsi ces formations rocheuses... Sur le chemin, vous pourrez profiter d’une délicieuse glace à la noix de coco et vous balader dans les boutiques de souvenirs.


3 -  Snorkelling au Coral Cove et à Crystal Bay



A ne manquer sous aucun prétexte ! Coral Cove et Crystal Bay sont de véritables paradis tropicaux, où l’on peut écouter paisiblement le bruit des vagues allongé sur le sable fin. Elles possèdent également des fonds propices à la découverte d’espèces sous-marines et de récifs coralliens. Les photos parlent d’elles-mêmes.



On profite de la soirée pour dîner tranquillement et s’offrir un bon petit massage avec en bonus un body scrub.


> Day 3 : Eléphants, crocodiles, serpents & co

1 - Wat Khun Aram


On commence cette troisième journée par la découverte du temple Khun Aram, abritant le célèbre moine momifié Luang Por Daeng. Né en 1894 à Samui, Luang Por Daeng est un exemple pour beaucoup de thaïlandais en matière de méditation. En effet, il a été momifié (avec ses lunettes de soleil) en position de méditation lors de sa mort en 1973. Depuis, son squelette a été incroyablement bien conservé.

2 - Na Muang Waterfall via Safari Park


Namtok Na Muang ou « Purple Cascades » sont ainsi nommés en raison de l’ombre mauve frappant de leurs parois rocheuses. Elles sont accessibles par un sentier de randonnée à l’intérieur du Safari Park. Le Safari Park propose en outre des spectacles d’animaux avec des éléphants, des singes ou encore des oiseaux mais également du trekking d’éléphant. Nous avons préféré éviter cet attrape-touriste pour aller directement à la cascade d’eau. Ça ne fait pas vraiment rêver, le bassin est assez exigu et je cherche encore la couleur mauve des parois… Bref, pas un must do des vacances.


3 - Samui Crocodile Farm


Après un pad thai* au déjeuner chez des locaux, on passe quelques heures au Samui Crocodile Farm. L’entrée coûte 600 baths pour les adultes et 300 pour les enfants. Des spectacles de crocodiles et de serpents sont prévus à 12h, 14h et 16h ! Chaque spectacle dure 30 minutes et méritent vraiment le coup d’oeil : l’interaction entre les dompteurs et les animaux est vraiment impressionnant (même s'ils sont sûrement drogués). En dehors, on voit l’habilité des singes et la fureur des crocodiles… En outre, il y a la possibilité de nourrir un crocodile avec un poulet contre 50 baths. A peine le poulet est jeté dans la fosse qu’on entend un gros « coup de gueule », de quoi en faire sursauter plus d'un.


Samui Crocodile Farm
30/24 Moo 1 Bophut
Ouvert 7j/7 de 8h30 à 17h

4 - Chaweng Beach


Nous avions prévu de finir notre dernière journée sur la plage Chaweng. Entre séance de massage, jet ski ou encore banana boat, les activités ne manquent pas. Mais pas de chance pour nous, il y avait une grosse tempête de pluie ce jour-là ruinant notre après-midi paisible.

5 - Dîner au Khaw Glong

Pour notre dernier diner à Koh Samui, nous avions diné au Khaw Glong qui fait partie du top des restaurants recommandés par Trip Advisor. Entres autres, il est indispensable de réserver en avance par téléphone ou directement sur place. Les plats sont un peu plus cher que la moyenne des restaurants (entre 100 à 250 baths) mais se justifient par la fraîcheur et la qualité des mets. Une belle adresse à tester !


Khaw Glong
161/10 moo 2, Chaweng
Ko Samui District 84320


Demain, retour à Bangkok avec le catamaran Lomprayah de 12h30. Pour ceux qui prennent également le bateau, pensez à réserver votre pick-up depuis l’hôtel (compris normalement dans votre billet Lomprayah).

--------------------

Autres activités ? 

Pour ceux qui restent quelques jours de plus à Samui, vous pourrez en profiter pour faire une excursion vers les îles émeraudes du Parc national marin de Mu Ko Angthong ou encore partir à la recherche des dauphins roses de Khanom (plus d’infos ici).

--------------------

Découvrir Koh Samui en 3 jours

Au mois de mars dernier, un nouveau food spot baptisé Ikône a ouvert ses portes sur la rue Saint-Denis. Un lieu charmant et dépaysant qui propose aux parisiens des escapades gourmandes à la sauce grecque ! 



Les fondateurs Audren Dimitris et le Chef Manolis Giorgakis nous ont concocté une carte de mezze* raffinés entre 6 à 9€, portant le nom d’îles grecques tels que « Paros » ou encore « Sikinos ». 


On en profite donc pour tester les différentes propositions de la maison : moules à la fêta (Sikinos), crème de saumon (Paros), meatballs (Nissiros) et halloumi* (Ithaque). Accompagné de pain pita, on se délecte de ces délicieux mezze, en particulier ces moules liées par une sauce fêta si unique et savoureuse. Seule déception : les petites tranches de fromage Halloumi qui manquaient cruellement de goût. 



On continue la tournée avec les plats : un Souvlaki* de poulet et un Black pasta. Déception pour le Souvlaki qui manque cruellement de générosité et d’idée, avec quelques bouts de poulet qui se battent en duel dans une assiette de salade à 15€… A contrario, le black pasta (26€) surprend par l’originalité des saveurs apporté par le mix saumon-oursin, mais qui deviendra vite lourd dans l’estomac. 


En bref, j'ai aimé Ikône pour son cadre dépaysant et pour sa cuisine de partage remplie d'authenticité. Néanmoins, j’émets un bémol sur les plats qui sont trop chers payés et sur la lenteur du service. 


Et pour ceux et celles qui souhaitent se poser pour boire un verre, c’est également possible ! Entres autres, vous trouverez au sous-sol Régis, « l’alchimiste des temps modernes » pour vous concocter des cocktails originaux à base d’alcools grecs (tsipouro, ouzo, metaxa,…) pour la modique somme de 12€.



Ikône


152 rue Saint-Denis
75002 Paris
Métro : Strasbourg Saint-Denis
Tel : 09 83 25 74 54
Ouvert 7j/7 de 12h à 2h 

Ikône, greek restaurant x cocktail bar